Les balades nature de Tonton Raymond

Raymond, c’était le moniteur de ski de Thomas et Théodore de 2012 à 2014. Les garçons l’adorent et nous aussi. Sur les télésièges, il leur apprenait des chants montagnards traditionnels, des chants d’oiseaux et le nom des endroits qu’ils voyaient de leur point de vue imprenable.

Cette année, nous étions tout heureux de pouvoir partir en rando nature avec lui sur le thème des oiseaux et de la flore. Et comme, nous aimons partager nos coups de coeur, nous avons embarqué nos amis Maud, Alexis et leurs 2 poulettes dans notre exploration montagnarde.

C’est parti pour le reportage photos !

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (2)-800

Rendez-vous à 8h30 sur la place de l’église du village d’Aucun. Le temps est idéal: ciel bleu, colonnes d’air chaud, température agréable.

Val d'Azun mer de nuages-800

Mer de nuages superbe en montant sur le col du Soulor.

Notre parcours commence, ici. Vous sentez le bon air de la montagne, l’impression de liberté et en même temps ce sentiment d’être tout petit face à ces étendues immenses et majestueuses ?

 

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (15)-800

Nous avons rejoint la forêt et le sentier des passereaux. Raymond nous montre et nous apprend à reconnaître les différentes sortes d’arbres que nous trouvons sur notre parcours: pins sylvestres, sorbiers, épicéas, mélèzes, bouleaux, hêtres, chênes, etc…

Le plus de cette balade, c’est l’expertise de notre guide de montagne qui connaît cet endroit comme sa poche pour y être né et y avoir toujours vécu. Et c’est aussi le matériel qu’il transporte avec lui: jumelles, longue vue, appareil photo, livre sur les oiseaux, émetteur relié à une tablette. Ce dernier outil est précieux car il amplifie le chant d’un oiseau repéré par notre ouïe mais pas par nos yeux. En l’activant, on peut donc faire sortir du coeur de l’arbre l’oiseau entendu et le voir.

Mais avant d’utiliser un quelconque outil, Raymond expique aux enfants et à nous, adultes, qu’au cours de la balade, notre outil le plus précieux sera notre capacité à faire silence pour écouter. Notre ouïe et notre vue seront donc les 2 sens à mettre en éveil. Ce sont eux qui seront les points de repère pour des observations plus fines, via le matériel de précision. Et c’est ce que j’ai le plus aimé dans cette balade: prendre le temps de l’observation, de l’écoute. Être en lien total avec la nature, faire silence, prendre ce qu’elle nous offre, simplement.

Nous avons ainsi pu voir la mésange à tête noire, le pinson des arbres, le roitelet et sa petite tête jaune bordée de noir de chaque côté, le bec-croisé des sapins.

Ce dernier se sert de son bec croisé pour extraire les graines contenues à l’intérieur des cônes des pins. Raymond nous a montré des cônes ouverts par cet oiseau. Théodore a ensuite décortiqué plusieurs cônes tombés au sol afin de comprenre comment cet oiseau opérait.

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (27)-800

Nous avons énormément de chance car au moment où nous faisons cette balade, la migration des milans noirs bat son plein. Nous observons rapidement les premières pompes de ces majestueux rapaces. Magique !

Et comme on a vraiment beaucoup de chance, c’est le très rare circaète jean le blanc que nous avons la chance d’observer tout un moment, en vol puis perché sur un arbre !

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (49)-800

Circaète jean le blanc en vol, entouré de milans noirs.

 

Circaète Jean le blanc-800

Sa majesté, le circaète jean le blanc, photographiée par Raymond.

Après ce spectacle à couper le souffle et une pause casse-croûte, nous repartons et sur notre chemin, Raymond nous montre du thym serpolet (qui sent divinement bon), nous fait goûter des feuilles et des boutons d’orties (et nous apprend à les plier correctement pour les manger sans que ça pique !), nous apprend à distinguer chardons et cirses.

Thomas, nommé assistant en herbe par Raymond, s’en est allé cueillir quelques myrtilles que nous avons partagées.

Sur le retour, nous avons croisé un papillon, des chevaux, des cochons, un âne, des brebis…

Nous reprenons la voiture, brièvement, pour aller au sommet du Soulor et rencontrer les responsables du comptage des oiseaux sur ce col, de juillet à septembre. Un véritable plaisir de partager leur passion et leur dévouement. Un groupe de personnes à soutenir !

 

Pique-nique dans un décor paradisiaque…Le Val d’Azun est un des endroits que je préfère !

Raymond nous fait goûter un fromage de chèvre comme j’en ai rarement mangé. C’est décidé, nous irons en acheter en redescendant !

Après le pique-nique, nous poursuivons l’observation du ciel pendant que les enfants inventent des histoires et se font une amie brebis.

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (87)-800

Et la cerise sur le gâteau: le survol d’un gypaète barbu (photographié par Raymond) !!! Vraiment, cette journée fut remplie de merveilles !

Survol d'un Gypaète Barbu -800

En redescendant, Thomas est captivé par la documentation laissée en libre accès par les scientifiques que nous avons rencontrés.

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (95)-800

Nous nous mettons sur la route du retour en n’oubliant pas de faire un stop à la ferme bio Bayardous. Alexia qui nous a accueillis est adorable. Son fromage est un délice et d’une éthique irréprochable ! Leurs chèvres paissent librement en montagne et ne rentrent que pour la traite. Son mari et elle fabriquent leurs fromages de A à Z. Acheter des fromages à ces producteurs amoureux de leurs bêtes et de la montagne est non seulement un plaisir pour nos papilles mais aussi pour notre âme. Il y a une belle atmosphère dans cette ferme. Sûrement parce qu’elle est habitée par des êtres authentiques et passionnés.

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (1)-800Pendant que nous choisissions nos fromages, Raymond faisait la lecture à Théodore et à la plus jeune fille d’Alexia.

Pour finir, voici quelques photos de vautours fauves que Raymond a faites lors de sa balade du lendemain.

Nous referons d’autres balades avec Raymond, l’été prochain. Et, en attendant cette échéance, ce sera rando en raquettes sur les traces des animaux, cet hiver, avec ce guide de montagne authentique que nous apprécions pour son professionnalisme et sa gentillesse.

Bref, les balades de tonton Raymond correspondent parfaitement à la pédagogie Charlotte Mason (dont je vous parlerai plus, prochainement): les Pyrénées comme terrain d’apprentissage-nature; Raymond, un guide passionné et passionnant, qui sait transmettre une multitude d’informations; des paysages, une flore et une faune riches et magnifiques qui donnent envie aux enfants de remplir leur  cahier de la nature et de multiplier les lapbooks sur les rapaces, les papillons, les fleurs des Pyrénées, le fromage bio, etc…

Infos pratiques:

 

 

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s