Crumble aux pommes by Thomas

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-21-800

21 septembre 2016: veille du 1er jour de l’automne.

Quelques livres sur cette saison traînent sur la table dont le livre orange de l’automne. Voyant Thomas le feuilleter, je lui propose qu’on le lise ensemble avant que je prépare le dîner. Je le regarde s’arrêter sur une page et lever ses yeux pétillants d’envie.

« – Maman ! Est-ce que je peux faire la recette du crumble aux pommes de ce livre, tout seul, en entier, s’il te plaît ? »

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-2-800

Il est 18h.

2 réponses se bousculent dans ma tête, l’espace de 3 secondes:

1/ non, ce n’est pas raisonnable. On risque de se mettre à table à 20h (heure maxi du coucher, chez nous)

2/ oui. Ne pas brider une belle envie et cet élan de vouloir faire seul, de se sentir responsable.

La réponse numéro 2 est sortie de ma bouche rapidement. Il est impossible de résister à l’enthousiasme débordant de Thomas ni à ses yeux remplis d’envie de faire, découvrir, expérimenter. Le feu intérieur du savoir, chez ce petit bonhomme, est toujours intact et d’une intensité incroyable.

L’explosion de joie ne se fait pas attendre !

Oui, il est comme ça, mon Thomas. Un oui pour faire un crumble aux pommes et on a l’impression de lui avoir décroché la lune. Je savoure chaque seconde de cet élan empli de spontanéité, de justesse et de pureté. Que cet élan ne s’affadisse jamais ! C’est si beau, si coloré, si précieux dans un monde où plus on grandit plus on devient lisse, conformiste et sans envie.

Tout ça pour un crumble ! Eh bien oui ! Ce billet sera une trace écrite de ce moment de complicité entre Thomas et moi. Une bulle de bonheur magnifique dont il pourra retrouver une trace si, par hasard, celle laissée dans son coeur, hier, venait à s’amoindrir avec les années…

Je vais tout faire tout seul du début à la fin, maman, et mon challenge, c’est de faire de mon mieux pour ne pas en mettre partout (comme la dernière fois). – Thomas

C’est parti ! La suite en images.

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-3-800

D’abord, éplucher les 5 pommes (de taille moyenne).

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-4-800

Couper les pommes en dés (Thomas a appris une nouvelle expression qu’il ne connaissait pas😉 )

 

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-6-800

Mettre les dés de pommes dans un plat.

Un petit coup d’oeil à la recette, entre 2 ingrédients à peser.

 Opération sucre (pesée + saupoudrage)

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-11-800

Ajout du beurre et de la farine. C’est parti pour la patouille !

Montage du crumble.

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-14-800

Oh ! Ces yeux qui pétillent !!! On voit bien l’enthousiasme sincère et la joie débordante, non ?!🙂

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-15-800

Version « funny face » !🙂

 

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-16-800

Crumble enfourné !

Puis, vient le moment du rangement et du nettoyage. Rien à redire. Cet enfant grandit, affine ses gestes, devient moins brouillon, controle mieux ce qu’il fait. C’est chouette de l’observer virevoltant dans la cuisine avec efficacité et envie de bien faire.

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-20-800

37 minutes plus tard, exactement, Thomas sort le crumble du four, tout content de faire cette étape aussi.

Et voilà ! Challenge réussi à 100% ! Un petit (grand!) garçon HEU-REUX ! Ses papilles, celles de son frère, de son papa et les miennes sont à la fête: c’est, en toute objectivité, l’un des meilleurs, sinon le meilleur, crumble aux pommes que j’aie jamais mangé !

Le bonheur est incontestablement dans les « petites » choses du quotidien qui construisent peu à peu, imperceptiblement, mais avec force la beauté et l’équilibre émotionnels des êtres.

Save

Save

Le parc animalier des Pyrénées

img_2281-800

Ce parc est situé dans les Hautes Pyrénées (65) et, plus précisément, dans la ville thermale d’Argelès-Gazost.  On y trouve principalement des espèces endémiques de cette région et ce lieu de vie magnifique est un site incontournable de nos vacances estivales dans les Pyrénées. On doit en être à la 5ème visite et on éprouve toujours le même plaisir à le visiter.

Les points forts

  • la semi-liberté des animaux
  • le rassemblement en un même lieu de la faune et de la flore typiques des Pyrénées (seule entorse: l’aile Guyane)
  • un parc qui s’est adapté au milieu naturel plutôt que l’inverse. On est en pleine montagne, sur le territoire des animaux.
  • les 2 parcours: l’un, sans difficulté, qui se termine à côté de la ferme des Pitchounes (poules, lapins, chèvres naines, cochons d’Inde, etc.);

l’autre, avec une belle grimpette au sommet de laquelle la vue sur les Pyrénées vaut le détour. Tout là-haut, c’est le territoire des isards, des mouflons et autres acrobates des cimes, comme ce bouquetin qui nous a offert un spectacle inoubliable, il y a 2 ans.

bouquetin-parc-animalier-des-pyrenees-ete-2014-vacances-ortiac-16-800

Mais que fait ce bouquetin sur la rambarde ?!!!

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-300-800

En grimpant pour éclaicir le mystère du bouquetin à la rambarde, on croise un de ses copains, bien moins téméraire, et apparemment en planque…

img_2277-800

Il semblerait que ce ne soit pas une statue mais un bouquetin bien vivant !

 

bouquetin-parc-animalier-des-pyrenees-ete-2014-vacances-ortiac-3-800

Tadaaaah ! Le bouquetin est, en effet, un vrai de chair et d’os et c’est un acrobate émérite…

…magnifique…

…et un brin mal élevé, tout de même !🙂

Si monsieur le bouquetin veut bien laisser sa place pour y installer le pique-nique, c’est un endroit parfait pour déjeuner (moins de monde qu’à la ferme des pitchounes….oui, je sais, on est un peu « sauvages » sur les bords !) et, en plus, la compagnie des daims rend le casse-croûte des enfants passionnant.

 

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-301-800

L’aire de pique-nique et sa vue.

 

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-306-800

La compagnie…

…pas farouche pour un sou !

En redescendant légèrement, on aperçoit un mouflon et un chevreuil,

puis, on découvre quelques maîtres des cieux qui partagent cet espace avec les cervidés et les bovidés: les vautours moines et les vautours fauves ainsi que l’impressionnant gypaète barbu (ci-dessous, en 2014).

  • Autre point fort: les panneaux explicatifs riches en informations, attractifs, très joliment et délicatement illustrés tout au long du parcours. La plupart est rassemblée dans un livre et un ensemble de fiches qui valent tous les manuels de SVT du primaire !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • les 2 époustouflantes salles d’animaux empaillés recréant des scènes inoubliables.
  • la complicité entre les soigneurs et les animaux qui leur sont attitrés.
  • le programme de conservation et de sensibilisation du public à l’importance de la biodiversité.

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-181-800

Le loup, l’ours et le gypaète barbu sont particulièrement concernés par ce programme. Les vautours, eux, sont tous en convalescence. Leurs blessures sont essentiellement dues aux éoliennes. Décidément, il est diffcile de trouver des solutions énergétiques écologiques satisfaisantes à 100% !

  • l’investissement financier visant à améliorer, année après année, le parc.

La 1ère année de notre visite, seuls les panneaux informatifs concernant les animaux étaient présents.

La 2ème année, le parcours végétal et ses jolis panneaux en bois, en forme de feuilles, ont fait leur apparition.

img_0620-800

La 3ème année, les nichoirs sont venus étoffer le parc. De quoi nous faire réaliser qu’il existe quasiment autant de sortes de nichoirs que de sortes d’oiseaux !

La 4ème année, la volière s’est agrandie, un environnement pour le grèbe, un parcours « champignons » et l’aile « Guyane » ont été créés.

Cette année, l’espace des loutres a été considérablement agrandi. Une cabane pour passer une nuit avec les ours a été construite, s’ajoutant ainsi à celle des loups. Un grand espace pédagogique semi-couvert, au niveau de la ferme des pitchounes, accueille un grand panneau mural sur la faune et la flore de Pyrénées, une table d’empreintes d’animaux et un grand écran passant le joli film documentaire sur les animaux du parc.

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-226-800

La cabane pour passer une nuit au parc à observer les ours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’espace pédagogique semi-couvert

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-215-800

L’espace des loutres, agrandi.

Suggestion toute personnelle pour améliorer encore cet endroit que nous aimons beaucoup:

La boutique ne consacre qu’une table aux livres alors que le potentiel serait énorme concernant l’aspect « librairie ». Il existe tant de beaux livres sur la nature et les animaux (en français comme en anglais). Si l’espace « peluches » était réduit de moitié pour être redistribué sur de la librairie, de la jolie papèterie sur le thème de la nature, des jeux autour de la nature, le parc gagnerait plus encore en qualité:

Ce que j’aime moins…quoique…

La partie du parc qui n’est pas consacrée aux animaux et à la végétation spécifiquement pyrénéenne. Je la trouve moins cohérente et plus « zoo ». Mais je peux aussi comprendre son utilité pour la grande majorité des visiteurs qui ne pourra jamais voir ces animaux dans leur environnement naturel. C’est un compromis que l’on peut entendre.

En tout cas, depuis que le parc existe, des oursons, des louveteaux, des chevreaux et bien d’autres bébés animaux ont vu le jour, preuve qu’ils se sentent bien dans cet endroit.

Voici une petite sélection, sous forme de best of, des animaux vivant dans ce parc (un album plus fourni vous attend sur la page Facebook du blog).

NB: Nombre de ces photos sont l’oeuvre de mon ami Alexis Vincents.

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-208-800

La loutre, cette nageuse extraordinairement gracieuse.

parc-animalier-des-pyrenees-2012-29-800

Une belle variété d’oiseaux

 

parc-animalier-des-pyrenees-2012-71-800

Jeune faon se reposant

Un des moments préférés des enfants !

La louve et ses louveteaux: magnifiques, fascinants, joueurs.

parc-animalier-des-pyrenees-2012-52-800

L’ours: ce colosse impressionnant !

Baignade rafraîchissante pour Nao et Kuma, les frères jumeaux  !

Détails…éloquants !

ortiac-ete-2016-4-8-2016-parc-animalier-des-pyrenees-263-800

parc-animalier-des-pyrenees-2012-69-800

Le lynx à la démarche si souple et au regard envoûtant.

Variations sur le hibou grand duc !

img_2245-800

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une sortie idéale avec les enfants quel que soit l’âge.

poeme-champignons-parc-animalier-des-pyrenees-ete-2014-vacances-ortiac-800

Un joli poème sur les champignons, en guise de conclusion.

 

LUnSave

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Nos randos pyrénéennes préférées.

Voilà plus de 10 ans que je suis tombée amoureuse de ces montagnes en même temps que de celui qui me les a faites découvrir. Nous les avons sillonnées à 2, puis à 3, lorsque Thomas est né, puis à 4, à la naissance de Théodore. Et depuis quelques années, c’est avec enfants, cousins et copains que nous parcourons, chaque été, quelques pans de ces sommets sauvages et majestueux.

Le cirque de Troumouse (balade été 2016): le paradis des marmottes.

Balade facile et paisible, à partir du parking du haut (après la cabane-péage). Cette formation circulaire naturelle est fascinante avec ses 11km de circonférence. Les enfants aiment beaucoup cette rando car on y voit des marmottes ainsi que des troupeaux de brebis et de vaches en liberté. Après la statue de la vierge, nous partons vers la droite (et non vers le lac, comme la plupart des randonneurs). Tranquilité assurée !

Début de la rando.

Cirque de Troumouse - Ortiac été 2016 (5)-800

La statue de la Vierge: 1ère grimpette de la balade.

Cirque de Troumouse - Ortiac été 2016 (7)-800

Magnifique cirque de Troumouse !

 

Des fleurs et des animaux.

Cette maman brebis a passé plus d’une demi-heure à bêler régulièrement et inlassablement. Et puis, après cette longue ritournelle que nous ne comprenions pas, le mystère s’est éclairci: un de ses petits, probablement égaré, est arrivé sur notre droite et nous avons assisté à de bien belles retrouvailles. Le petit s’est collé à sa mamelle et nous n’avons plus entendu un seul bêlement…

(suite…)

Les balades nature de Tonton Raymond

Raymond, c’était le moniteur de ski de Thomas et Théodore de 2012 à 2014. Les garçons l’adorent et nous aussi. Sur les télésièges, il leur apprenait des chants montagnards traditionnels, des chants d’oiseaux et le nom des endroits qu’ils voyaient de leur point de vue imprenable.

Cette année, nous étions tout heureux de pouvoir partir en rando nature avec lui sur le thème des oiseaux et de la flore. Et comme, nous aimons partager nos coups de coeur, nous avons embarqué nos amis Maud, Alexis et leurs 2 poulettes dans notre exploration montagnarde.

C’est parti pour le reportage photos !

Ortiac 2016 - balade de tonton Raymond - oiseaux - 2.8 (2)-800

Rendez-vous à 8h30 sur la place de l’église du village d’Aucun. Le temps est idéal: ciel bleu, colonnes d’air chaud, température agréable.

 

Val d'Azun mer de nuages-800

Mer de nuages superbe en montant sur le col du Soulor.

(suite…)

Pêche à la truite à Lau Balagnas

Il pleut, il fait beau, il fait frais, il fait chaud à crever: cette activité convient à toutes ces situations météo et c’est un succès garanti, chaque année, chez nous.

Le principe

On pêche ses truites soit dans le bassin d’élevage, soit dans la partie sauvage (sachant que c’est la même eau, à savoir celle du gave de Pau). On paye ce que l’on a attrapé, à la fin. Le prix au kilo est spécifié à l’accueil. Il y a 2 sortes de truites: les arc-en-ciel (élevage); les fario (sauvages).

Le matos

Tout est fourni !

  • une canne à pêche en bambou
  • un seau
  • un ramequin contenant l’appât
  • un bâton (pour tuer la bête…ouch !)

Reportage photo de notre matinée pêche

Ortiac 2016 - 1.8.2016 - pisciculture - Lau Balagnas (21)-800

Choix du matériel

 

Ortiac 2016 - 1.8.2016 - pisciculture - Lau Balagnas (27)-800

L’équipe des pêcheurs en herbe !

(suite…)

Une journée à Angers

Angers - été 2016 (73)-800

Nous avons fait un stop d’une journée à Angers sur la route de nos vacances estivales. Sans nos enfants, nous avons donc découvert cette ville en amoureux, mais nous avons noté les endroits qui leur plairaient pour un autre séjour, en famille.

Pour faire bref, nous avons trouvé l’atmosphère de cette ville fort agréable. Elle baigne dans des écrins de verdure. L’une des grandes places était aménagée de chaises longues, d’une boîte à livres et arborait des sculptures en forme de bambous et d’arc en ciel. Un vrai régal pour les yeux !

Le château est l’endroit où nous avons passé le plus clair de notre temps. Le contraste entre son aspect extérieur « forteresse », dû à ses 17 tours, et son aspect intérieur « logis de charme » nous a beaucoup plu.

Angers - été 2016 (2)-800

(suite…)

Nos revues jeunesse de l’été

Revue Quelle histoire ! 2 - juillet-août 2016 (2)

Un saut de puce en France et un passage par le kiosque à journeaux plus tard, je repartais avec ces 5 revues que j’aime beaucoup. Mes enfants qui n’aiment pas ce format semblent intéressés. Le verdict à la fin de l’été.

En attendant, voici une petite présentation !

(suite…)