Angleterre

Ice-cream therapy VS Brexit !

L’onde de choc provoquée par la victoire du Brexit, vendredi, n’en finit plus de me frapper de plein fouet. J’oscille entre l’abattement, la colère, la tristesse, l’inquiétude, l’espoir.

Je ne me lancerai pas dans un billet politique car je ne maîtrise pas encore tous les tenants et les aboutissants de cette page de l’histoire britannique dans laquelle ma famille et moi sommes immergés.

Mais je ne pouvais passer sous silence ce que je ressens comme bon nombre de mes amis britanniques qui ont voté « remain » et comme tous mes amis résidents « UK » et de nationalités diverses qui, comme moi, ne peuvent voter et ont un goût amer, dans la bouche.

Alors, plutôt que de ressasser, j’ai:

1/ noyé mon chagrin (avec mes chéris d’amour) dans nos glaces favorites du moment. On se console comme on peut !

2/ envie de vous raconter l’Angleterre que j’aime, l’Angleterre qui m’accueille depuis 8 ans, l’Angleterre qui ne ressemble en rien à celle qui se profile suite à la victoire des 51,9% pro Brexit.

(suite…)

Scones

scones (2)-800

Ce petit gâteau anglais est l’élément essentiel du cream tea, le goûter « so British » auquel nous avons succombé, dès notre arrivée en Angleterre.

Mon amie Isabel m’a donné cette recette que je vous offre à mon tour car elle est tout simplement parfaite.

Ingrédients (pour 20 petits scones ou 12 gros scones)

  • 500g de farine

  • 2 cuillères à café de levure chimique

  • 75g de beurre à température ambiante

  • 50g de cassonade ou sucre brun demera

  • 20 à 25cl de lait entier

  • 2 oeufs

Recette

  1. Préchauffez le four à 22o°C.

  2. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, puis le beurre en petits morceaux (oui, il faut mettre les mains dans la pâte ou déléguer au Kitchen Aid ou autre robot ménager). Puis, ajoutez le sucre.

  3. Dans un récipient à part, battez les oeufs, puis ajoutez le lait sans cesser de battre jusqu’à obtenir 30cl de mélange. Réservez 2 cuillères à soupe de ce mélange pour le glaçage.

  4. Ajoutez progressivement les oeufs battus aux ingrédients secs, en tournant jusqu’à obtenir une pâte molle.

  5. Formez des boules de pâte et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou bien dans un moule à muffins. À l’aide d’un pinceau, badigeonnez chaque boule de glaçage (oeuf-lait).

  6. Enfournez et laissez cuire 15 minutes.

  7. Une fois cuits, laissez-les tiédir 5 à 10 minutes.

  8. DÉGUSTEZ !!!

 

Le cream tea traditionnel se compose d’un ou deux scones, de confiture, de lemon curd, d’une crème fraîche très épaisse (= clotted cream) et d’un thé servi avec ou sans lait. Il est de coutune de couper le scone en 2 et d’y disposer une couche assez épaisse de crème et par-dessus une couche de confiture ou de lemon curd (sorte de crème au citron délicieuse !).

Anecdote: Avec tous ces renseignements, vous vous éviterez la honte que nous avons ressentie quand nous avons pris, pour la première fois, un cream tea dans un salon de thé et que l’on a demandé si nous devions mettre la crème dans notre thé…! Malheur ! Que n’avions-nous pas dit ! Heureusement, les Anglais sont adorables et compréhensifs. La p’tite dame nous a donné un véritable cours de dégustation de cream tea. 😉 Depuis, nous sommes incollables !

Enjoy your scones !

scones (1)-800

Salisbury & Stonehenge

Couverture article blog

Fin février, nous sommes partis en week-end dans le Wiltshire, à la découverte de Salisbury et du site légendaire de Stonehenge. C’est parti pour la visite guidée !

À Salisbury:

SALISBURY - 21.2.2015 (129)

– la cathédrale est le centre d’attraction principal et franchement, elle vaut vraiment le détour. Elle est à la fois imposante par sa taille et gracieuse de par sa flèche de 123 mètres. Comme dans quasiment tous les édifices, en Angleterre, il y a un « parcours enfants ».

Théodore et Thomas ont donc découvert, avec beaucoup de plaisir, leur sac rempli de trésors. Ils y trouvèrent une mître, des jumelles, un nuancier, un puzzle sur l’arche de Noé, une loupe et un livret. C’était parti pour une visite interactive ! Sur leur chemin, ils ont été particulièrement captivés par la maquette représentant la construction de la cathédrale, par la plus ancienne horloge mécanique du monde encore en fonctionnement et par le tombeau sculpté du chevalier William Longespee.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À cela, vous ajoutez le plaisir d’inventer des histoires dans les stalles éclairées par des chandelles, et la visite devient vraiment passionnante !

Autres points d’intérêt: le superbe cloître et l’exposition Magna Carta qui fête, cette année, ses 800 ans.

Magna Carta……euh……c’est quoi ?

Cette « Grande Charte » signée par Jean sans Terre le 15 juin 1215, sous la contrainte de ses barons, est un document fondateur. Il limite les prérogatives du roi et donne aux barons, et autres nobles, ainsi qu’au clergé un droit de contrôle sur les finances. Après les taxes outrancières du frère de Richard Cœur de lion, ce texte contraint le roi à respecter les lois, évitant ainsi dérives et abus.

L’expo Magna Carta à la cathédrale de Salisbury

Un diaporama simple et très imagé, dans une partie du cloître, permet aux enfants de saisir ce qu’est Magna Carta. Pour les plus grands (à partir de 7/8 ans), un panneau explique les causes qui ont amené à la signature de cette charte. Il n’existe que 4 copies de Magna Carta, dont l’une se trouve à la cathédrale de Salisbury.

Pour fêter les 800 ans de cette signature, Christine Jenson a confectionné un gâteau très anglais (décors très travaillés!) reproduisant ce document. Nous avons eu la chance de le voir avant qu’il soit transféré à Londres. La reproduction du texte en latin est tout simplement époustoufflante !

Les enfants, eux, auraient bien voulu croquer dedans !

Magna Carta cake

Le restaurant de la cathédrale

Surprenant, un restaurant dans une cathédrale, lorsqu’on est français ! Mais le pragmatisme anglais a bien raison. Je vous le conseille donc. La nourriture y est plutôt bonne, la vue sur la cathédrale via la verrière, mémorable, et bien entendu, il y a un petit coin avec des jouets en libre service pour les enfants et des toilettes. Bref, l’endroit idéal pour satisfaire les besoins primaires de nos enfants !

Cygnes, canards et poules d’eau peuplent le centre-ville, traversé par la rivière Avon. Un plaisir pour nos 2 garçons qui ne se sont pas lassés de les observer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les berges de l’Avon sont une véritable invitation au jeu, au pique-nique, à la chasse aux papillons ou à la sieste au soleil. C’est pour toutes ces raisons que la fin du printemps et l’été me semblent être les saisons les plus propices pour profiter pleinement de cette ville vraiment charmante.

Mompesson House (National Trust) était malheureusement fermée lors de notre séjour. Mais, si vous êtes des fans absolus des romans de Jane Austen, et que vous êtes de passage à Salisbury entre mi-mars et fin octobre, la visite est incontournable ! Elle a été l’un des endroits du tournage de Raison et sentiments d’Ang Lee dont la distribution comptait tout de même Emma Thompson, Hugh Grant, Kate Winslet, Alan Rickman, etc…

En libre téléchargement, je vous propose les fichiers d’activités que j’ai conçus pour mes deux garçons de 5 et 7 ans.

Fichier à télécharger en cursif, par ici, ou en script, par .

Fichier pour le plus jeune, par ici.

 Stonehenge

C’est légendaire, d’accord !

C’est imposant, d’accord !

C’est chargé d’histoire et de mystère, d’accord !

Mais qu’est-ce qu’on a eu froid !!! Brrrrr…Et oui ! Cet endroit étant particulièrement exposé aux vents, des températures peu élevées peuvent vite être ressenties comme glaciales.

Bref, vous l’aurez compris, pour apprécier à sa juste valeur Stonehenge, mieux vaut privilégier les mois de juin, juillet, août , septembre (bon, la contrepartie, c’est la foule qui risque d’être plus massive !). Pour les autres mois de l’année, je préconise l’équipement du skieur ou du trappeur !

Mis à part ces considérations thermiques, l’endroit est impressionnant ! Les imposants monolithes sarsen exercent leur pouvoir fascinant. Déception, toutefois, de devoir rester derrière une cordelette et d’admirer ces monstres de pierre, telles des sculptures dans un musée. Ce qui représentait un terrain de jeu et d’exploration rempli de promesses s’est transformé en site à admirer, rien de plus. Au final, Thomas et Théodore ont préféré le petit musée très bien conçu, à l’entrée, ainsi que les huttes celtiques dans lesquelles ils ont pu laisser libre cours à leur imagination débordante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

–  Côté pratique –

Hébergement:

Pour les familles de 4, il y a la family room du 1er Inn. Le petit-déjeuner est à volonté et gratuit pour les enfants si les adultes prennent un full-beakfast. Idéal pour les estomacs gloutons.
Pour les familles nombreuses, les sites Airbnb et Owners direct offrent une grande variété d’hébergements.

Restauration……….euh……on a pique-niqué, même en plein mois de février, alors je n’ai pas de bonnes adresses à vous proposer mais n’hésitez pas à partager les vôtres en commentaire !

 

 

 

 

 

 

Eden Project: un bio parc incontournable en Cornouailles !

Cornouailles - Mars 2015 (60)

Eden Project, un concept original et séduisant

Recréer, sur un même site, l’univers de la forêt tropicale et celui du climat méditerranéen ?

Montrer au public l’importance des plantes, leur impact sur notre vie quotidienne, l’urgence d’en prendre soin ?

Contribuer, en tant que « charity », à un grand nombre de projets en faveur de la préservation de l’environnement ?

Pour répondre à ces défis, des passionnés d’horticulture ont pensé à un projet ambitieux : construire sur ce qui était un immense cratère d’argile détrempé (ancienne carrière !), des serres géantes qui abriteraient une variété impressionnante de végétaux, quelques oiseaux et de nombreux insectes (quasi-invisibles mais indispensables).

Le résultat, ce sont de grosses bulles aux alvéoles hexagonales, comme celles des ruches. En guise de clin d’œil harmonieux, une magnifique sculpture d’abeille veille d’ailleurs sur ce complexe architectural innovant et écologique.

Cornouailles - Mars 2015 (64)

Le matériau isolant utilisé porte un nom improbable (ethylene tetrafluoroethylene, pour la version longue; ETFE, pour la version courte) et imprononçable qui a impressionné notre aîné lorsqu’il a constaté que, tenez vous bien, il y avait 27, oui, 27 lettres dans ce mot ! Outre son caractère morphologique exceptionnel, il permet une isolation optimale qui maintient les biomes à une température adéquate pour leur faune et leur flore sans consommation énergétique contre-nature.

Pour en savoir plus sur la construction d’Eden Project, c’est ici.

Les points forts de cet endroit:

Des univers à couper le souffle; une source d’émerveillement pour tous les âges.

Nos enfants ont été impressionnés par la grandeur des feuilles des végétaux dans le biome de la jungle. Ils se sont émerveillés devant le rouloul couronné, qui est, malheureusement une espèce menacée dans son environnement naturel.

[Le rouloul est considéré comme « presque menacé », en raison de la déforestation qui détruit ou morcelle son habitat, y compris dans les zones protégées, soit pour l’exploitation du bois, soit pour la conversion en terres agricoles, soit encore en raison d’incendies. Entre 1985 et 1997, le Kalimatan a perdu 25% de forêt sempervirente. A Sumatra, la couverture forestière a diminué de 30% ces 25 dernières années. Toutefois les roulouls savent s’adapter à la forêt secondaire et à des forêts de plus haute altitude moins concernées par la déforestation, ce qui leur procure une sécurité provisoire. Source: Wikipedia]

La cascade (dans la partie Amérique du sud), les régimes de bananes, les papayes, les fèves de cacao, les gousses de vanille, l’hévéa, la panela, la hutte malaisienne, l’immense collection de tulipes, les sculptures de Dionysos et de ses ménades, les orangers et les citronniers furent autant d’occasions de s’étonner, d’apprendre et de réfléchir.

 

La stimulation des sens

Il est fascinant de constater que tous les sens sont sollicités dans cet endroit. Nos enfants ont été les premiers à nous le faire remarquer, à nous, adultes. Dans le biome de la forêt équatoriale, ils ont été les premiers à retirer leurs vêtements trop chauds, à demander à boire, à dire que ça ne sentait pas très bon (entendez: « ça sent différemment de chez nous. »), à remarquer l’aspect démesuré des végétaux, à découvrir le goût de la fève de cacao brute, à toucher les feuilles de latex lisses et douces sur le laminoir, etc… Dans le biome méditerranéen, ils ont aimé le parfum des orangers et des citronniers en fleurs; ils ont été éblouis par les nombreuses variétés de tulipes qui offrent un foisonnement de couleurs magnifiques; ils ont remarqué les nombreux gazouillis des oiseaux; ils ont été sensibles à la différence de température entre le biome précédent et celui-ci.

L’aspect pédagogique

Tout est fait, ici, pour nous sensibiliser à la préservation de notre terre nourricière de manière ludique et interactive. Le parcours cacao, par exemple, est constitué de plusieurs panneaux disséminés sur le parcours du biome « rainforest » et apporte toute une série d’informations pertinentes et brèves.

Un petit atelier animé par une passionnée du chocolat a permis aux enfants de comprendre tout le processus de transformation de la fève de cacao, de sa plantation jusqu’à son achat, sous forme de plaquette de chocolat. Ils ont aussi pu voir, toucher et goûter différentes sortes de fèves. Et, ils ont appris quelque-chose que l’on n’apprend pas en lisant des livres: la couleur violette de célèbres marques de chocolat comme Milka ou Cadbury n’est pas un hasard ! Elle fait référence à la couleur de la fève de cacao qui est violette lorsqu’on la casse et qui devient très rapidement marron en s’oxydant à l’air.

Le laminoir qui sert à transformer les granulés de latex en crêpes caoutchouteuses bien lisses a été particulièrement apprécié et sollicité par nos deux garçons.

 – La qualité du service de restauration !

Ici, pas de hamburger-frites ni de nuggets pour le déjeuner des enfants ! Enfin un endroit où l’alimentation de nos bambins est respectée ! Les personnes souffrant d’allergies alimentaires trouveront leur bonheur puisque de nombreux plats ne contiennent pas de gluten, par exemple. Et pour être en harmonie avec la philosophie de cet endroit, ce que vous mangez est préparé par les chefs cuisiniers devant vous avec des produits bio, locaux, de saison et/ou fair trade. 80% des boissons et des plats consommés à Eden Project proviennent du Sud-Ouest de l’Angleterre !

Nous avons beaucoup aimé les burritos (Attention ! Ils sont assez épicés !), les « extraordinary ice-creams » sucrées à la panela et faites avec l’incomparable crème fraîche de Cornouailles (clotted cream). Le sorbet à la fraise est une pure merveille, dixit notre fin gastronome en culottes courtes !

Cornouailles - Mars 2015 (191)

Le bar à jus de fruits et de légumes tout frais pressés avait l’air fantastique mais nous n’avons pas eu le temps d’y goûter. Une prochaine fois !

Ici, vous trouverez toutes les informations concernant les différents restaurants du site et leurs cartes.

Le seul écueil serait le prix mais l’endroit est tellement inspirant, ludique, beau, bien pensé et respectueux de l’homme et de la nature qu’au final cet écueil n’en est pas vraiment un. À noter que l’achat d’un billet vous permet de revenir gratuitement à Eden Project pendant 1 an. Pour les locaux et les amoureux de la Cornouailles, cela devient franchement intéressant. De notre côté, nous y retournerons, c’est certain !

Pour plus de photos de cet endroit merveilleux, vous trouverez un album intitulé « Eden Project », sur ma page Facebook.

ENJOY !