Recettes de cuisine

Crumble aux pommes by Thomas

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-21-800

21 septembre 2016: veille du 1er jour de l’automne.

Quelques livres sur cette saison traînent sur la table dont le livre orange de l’automne. Voyant Thomas le feuilleter, je lui propose qu’on le lise ensemble avant que je prépare le dîner. Je le regarde s’arrêter sur une page et lever ses yeux pétillants d’envie.

« – Maman ! Est-ce que je peux faire la recette du crumble aux pommes de ce livre, tout seul, en entier, s’il te plaît ? »

thomas-1er-crumble-aux-pommes-21-9-2-800

(suite…)

Pâte à crêpes Charlot !

crêpes CharlotPDF à télécharger

La meilleure pâte à crêpes du monde, c’est celle-ci ! Son détenteur, c’est Charlot: feu l’arrière grand-père paternel de mes enfants. Pâtissier bordelais réputé qui a créé la maison Valantin. Sa fille, et marraine de mon mari, m’a transmis cette recette, il y a 2 ans. Depuis, je la transmets, à mon tour, à mes amis qui l’ont adoptée définitivement après l’avoir testée.

Il est temps qu’elle soit transmise à un plus grand nombre car c’est bien là le principe des bonnes recettes: qu’elles réjouissent les papilles de tous et qu’elles nourrissent aussi cette mémoire gustative et olfactive que Proust a le mieux décrite au début de son oeuvre À la recherche du temps perdu.

Il y a déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n’était pas le théâtre et le drame de mon coucher, n’existait plus pour moi, quand un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusais d’abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d’une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt. machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillère du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse: ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D’où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l’appréhender ?
(Proust, « Combray » in Du côté de chez Swann in À la recherche du temps perdu, p.44 et 45 Quarto Gallimard, édition 1999)

BONNE CHANDELEUR !

crêpes party 03.02.2013-800

 

 

 

Scones

scones (2)-800

Ce petit gâteau anglais est l’élément essentiel du cream tea, le goûter « so British » auquel nous avons succombé, dès notre arrivée en Angleterre.

Mon amie Isabel m’a donné cette recette que je vous offre à mon tour car elle est tout simplement parfaite.

Ingrédients (pour 20 petits scones ou 12 gros scones)

  • 500g de farine

  • 2 cuillères à café de levure chimique

  • 75g de beurre à température ambiante

  • 50g de cassonade ou sucre brun demera

  • 20 à 25cl de lait entier

  • 2 oeufs

Recette

  1. Préchauffez le four à 22o°C.

  2. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, puis le beurre en petits morceaux (oui, il faut mettre les mains dans la pâte ou déléguer au Kitchen Aid ou autre robot ménager). Puis, ajoutez le sucre.

  3. Dans un récipient à part, battez les oeufs, puis ajoutez le lait sans cesser de battre jusqu’à obtenir 30cl de mélange. Réservez 2 cuillères à soupe de ce mélange pour le glaçage.

  4. Ajoutez progressivement les oeufs battus aux ingrédients secs, en tournant jusqu’à obtenir une pâte molle.

  5. Formez des boules de pâte et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou bien dans un moule à muffins. À l’aide d’un pinceau, badigeonnez chaque boule de glaçage (oeuf-lait).

  6. Enfournez et laissez cuire 15 minutes.

  7. Une fois cuits, laissez-les tiédir 5 à 10 minutes.

  8. DÉGUSTEZ !!!

 

Le cream tea traditionnel se compose d’un ou deux scones, de confiture, de lemon curd, d’une crème fraîche très épaisse (= clotted cream) et d’un thé servi avec ou sans lait. Il est de coutune de couper le scone en 2 et d’y disposer une couche assez épaisse de crème et par-dessus une couche de confiture ou de lemon curd (sorte de crème au citron délicieuse !).

Anecdote: Avec tous ces renseignements, vous vous éviterez la honte que nous avons ressentie quand nous avons pris, pour la première fois, un cream tea dans un salon de thé et que l’on a demandé si nous devions mettre la crème dans notre thé…! Malheur ! Que n’avions-nous pas dit ! Heureusement, les Anglais sont adorables et compréhensifs. La p’tite dame nous a donné un véritable cours de dégustation de cream tea. 😉 Depuis, nous sommes incollables !

Enjoy your scones !

scones (1)-800

Pumpkin cake / Gâteau à la citrouille

Pumpkin cake bisQui dit automne dit citrouilles, courges et autres cucurbitacées en folie. Et tout cela dit……pumpkin cake !!! Miam (yummy, in English !).

Ici, nous sommes des dingues de ce gâteau tout simple et dès que le premier butternut ou le premier potiron bleu de Hongrie fait son apparition, nous nous jetons dessus et préparons farine, sucre, beurre et oeufs !

Oui, je sais, vous allez me dire: « Euh…un gâteau à la citrouille…comment dire…euh…non merci. » Et pourtant…tous ceux qui y ont goûté y sont revenus encore et encore et encore…Je me souviens de la première fois que j’en ai fait. C’était pour l’anniversaire d’un de mes garçons. Il y avait aussi du cheesecake et du gâteau au chocolat. La plupart des invités choisissait ces derniers, faisant la moue quand je leur annonçais qu’il y avait de la citrouille dans ce gâteau. Et puis, un de nos amis s’est montré un brin aventureux et y a goûté. Non seulement, il a adoré mais en plus, il s’est resservi immédiatement après avoir englouti sa première part. Intrigués par tant d’audace et de ravissement, les invités ont tenté l’expérience les uns après les autres. Même enthousiasme gustatif. Et voilà: depuis, l’effet papillon opère et je n’ai, pour l’instant, jamais eu de retour négatif ou même moyen sur ce gâteau. Bien entendu, on trouvera beaucoup plus fin, plus élaboré, plus sophistiqué. Après tout, ce pumpkin cake n’est qu’un gâteau maison hyper simple, hyper rapide à préparer et très, très basique mais il fait l’unanimité et pour un goûter, c’est bien suffisant.

Bon, et bien, après vous avoir fait l’article, voici la recette:

Pumpkin cake (en français)

Pumpkin cake – (English version)

Ce gâteau est parfait pour Halloween, Thanksgiving et les goûters gourmands !

ENJOY !

Sweet dumpling (pâtidou)

Sweet dumpling ? Pâtidou ? Mais qu’est-ce que c’est ?

La réponse en images:

IMG_7128

Si vous n’avez pas encore goûté cette cucurbitacée, lancez-vous ! Le pâtidou a le goût de la châtaigne sans l’aspect farineux et sec.

Les enfants aiment sa texture douce, sa jolie couleur orangée et le chapeau à ôter avant de le déguster.

Voici la façon dont je le prépare, à la maison:

– coupez le chapeau du pâtidou; évidez-le.

– mettez-le 20 minutes au cuit-vapeur.

– préchauffez le four à 220ºC.

– mettez les pâtidoux dans un plat à gratin; grattez la chair tout en la laissant dans le pâtidoux; mélangez-la avec de la crème fraîche (de chèvre ou de vache) ou du lait de coco et ajoutez tout ce qui vous passe sous la main. Nous, on aime bien ajouter du fromage (cheddar râpé ou chèvre frais), de la coriandre fraîche, de la noix de muscade, du sel et du poivre. Mais on peut aussi ajouter du chorizo, du jambon blanc, de la saucisse de Morteau, du quinoa, etc…

– enfournez jusqu’à ce que le dessus gratine (environ 15 minutes) et régalez-vous.

Attention, c’est consistant. Une salade de fruits, en dessert est plus appropriée qu’un cheesecake ou un gâteau au chocolat. Enfin, c’est vous qui voyez. 😉

Cookies aux flocons d’avoine et pépites de chocolat.

La recette originale de Trish Deseine dans son merveilleux livre: Je veux du chocolat !

Pour une vingtaine de cookies

70 g de flocons d’avoine (ceux de vos petits-déjeuners)

210 g de beurre salé en pommade

100 g de sucre glace

220 g de farine

1 cuillère à café de levure chimique

50 g de chocolat au lait

50 g de chocolat noir

Préchauffez le four à 150ºC.

Battez le sucre et le beurre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux et léger.

Ajoutez la farine, la levure et les flocons d’avoine. Mélangez avec les doigts afin d’obtenir une pâte assez ferme.

Formez un rouleau de 10 cm de diamètre environ, emballez-le dans du film alimentaire et mettez-le au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Sortez le rouleau, tranchez des rondelles d’un demi-centimètre, placez sur du papier sulfurisé beurré ou sur un tapis en silicone posé sur une plaque allant au four et enfournez pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce que le dessus des cookies soit doré.

Sortez du four, laissez refroidir quelques minutes sur la plaque puis posez sur une grille.

Lorsqu’ils sont complètement refroidis, décorez les cookies à l’aide d’une cuillère à café, les uns avec du chocolat noir fondu, les autres avec du chocolat au lait, ou mélangez les deux.

Ma petite touche personnelle:

Au lieu de décorer les cookies avec du chocolat, j’ajoute directement à la préparation 100 g de pépites de chocolat noir et 100 g de pépites de chocolat au lait. C’est plus rapide et les pépites de chocolat sont une valeur sure pour tous les petits gourmets en culottes courtes !

Ce que nous aimons tous dans ces cookies: la légèreté apportée par les flocons d’avoine et le croquant des pépites de chocolat.