Bibliothèque idéale

The secret garden / Le jardin secret de Frances Hodgson Burnett

The secret garden / Le jardin secret

Ce livre est un petit bijou dont je recommande la lecture au printemps car c’est la période idéale pour s’y plonger, allongé(e) dans l’herbe, entouré(e) d’arbres en fleurs, de jonquilles, de crocus, primevères et autres fleurs printannières.

Pour les passionné(e)s de pédagogie « Charlotte Mason », c’est THE living book ! Je vous en donnerai les raisons après le résumé.

L’histoire

Le début se passe en Inde, durant la période de la colonisation anglaise. Mary Lennox, le personnage principal, est une petite fille capricieuse et odieuse, habituée à être servie à la minute où elle le demande. Ce comportement est en grande partie dû au désintérêt total, voire à l’aversion, de sa mère envers elle et à la quasi absence de son père à la santé fragile et aux obligations professionnelles importantes. Mais un jour, tout bascule. Le choléra frappe la ville où elle habite. Son père, sa mère et de nombreux Indiens meurent. Mary, orpheline, est alors envoyée chez son oncle, en Angleterre, dans le Yorkshire.

Changement brutal ! De la chaleur de l’Inde, elle passe au froid humide du Yorkshire. Aux paysages indiens luxuriants succède la lande anglaise immense et morne. À l’agitation et aux mondanités font suite le silence monacal de l’imposant manoir de Misselthwaite et les journées monotones de ses habitants.

Pourtant, c’est dans cet endroit a priori hostile, froid et ennuyeux que Mary va se révéler, se découvrir et exister, enfin.

Ce que nous avons tant aimé

  • l’évolution du personnage principal: Mary

  • l’histoire d’amitié entre les 3 enfants de cette histoire: Mary, Dickon et Colin

  • le mystérieux jardin secret du manoir de Misselthwaite

  • le bain de nature

  • le parler du Yorkshire au XIXe siècle, bien différent de l’anglais du XXIe siècle

Un living book

The secret garden (le jardin secret, en français) correspond parfaitement au living book tel que Charlotte Mason l’a défini.

L’histoire est captivante. On est emporté dans les « enquêtes » de Mary: d’où vient ce cri qu’elle entend à plusieurs reprises dans la nuit ? Qui peut bien crier ainsi ? Où est ce fameux jardin secret dont personne ne semble savoir où se trouve l’entrée ? Pourquoi l’oncle de Mary a fait fermer ce jardin, il y a dix ans ? Où peut bien se trouver la clé qui ouvre la porte du jardin secret ? Pourquoi l’oncle de Mary est-il si taciturne et fuyant ? Pourquoi n’a-t-elle le droit d’aller que dans certaines pièces du manoir ?

L’écriture est riche et stylisée. L’adulte comme l’enfant est emporté, nourri, élevé à la lecture de ce livre. Mon aîné a lu avidement la version abrégée (chez Usborne) et j’ai, quant à moi, dévoré la version intégrale (chez Vintage classics). Cette année, il a fait partie des livres en lecture offerte, en version intégrale.

La nature parcourt tout le livre. Elle est, de par les descriptions de la lande et du jardin secret, un bouquet de beauté qui imprègne le lecteur. Dickon, ce jeune garçon de 12 ans, est un passeur de nature (tout comme le rouge-gorge qui vit dans le jardin secret). Il connaît la lande et la faune qui la peuple comme sa poche. Il est celui qui sait communiquer avec les animaux qui le suivent partout: le rouge-gorge, le renard, le poney sauvage et bien d’autres. À travers lui, tout comme Mary, nous apprenons bien des choses sur les plantes, les saisons, les animaux, le jardinage, le tout de manière naturelle et sensible puisque tout passe par le récit et non un documentaire rempli d’informations bien sèches. Et surtout, il donne une énergie, une impulsion qui pousse le lecteur à vouloir battre la campagne des heures durant, à façonner un jardin, à observer plus attentivement cette nature qui l’entoure et à laquelle il ne porte pas l’attention qu’il devrait.

La nature est aussi investie, ici, d’un pouvoir guérisseur. Elle est celle qui révèle ce qu’il y a de meilleur en Mary et celle qui redonne vigueur et douceur à Colin dont l’entourage l’étouffait à force de le couver et de penser que ses années étaient comptées.

Ce roman est aussi un excellent récit d’initiation qui nourrit l’âme de son lecteur. D’un point de vue masonien, il entre dans cette multitude de lectures inspirantes qui, en plus de tous les autres éléments de cette pédagogie, participe de la construction de la personnalité d’un jeune lecteur. Il sème en lui de nombreuses graines qui feront germer de beaux traits de caractère. Dans cet autre billet, vous trouverez des phrases que nous avons retenues pour notre livre des citations et qui nous inspirent ou nous font débattre jour après jour (elles sont en anglais car on a lu ce livre dans sa version originale).

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Sélection de beaux livres jeunesse sur les animaux et la nature.

img_2185-800

Il est parfois difficile de trouver des livres scientifiques qui ne soient pas secs. Voici quelques ouvrages documentaires sur les animaux, les habitats et l’histoire de la vie qui ont tout des living-books.

le-jardin-des-merveilles-2Le jardin des merveilles, Un bestiaire extraordinaire de Kristjana S Williams et Jeremy Broom, éditions Milan.

Ce livre est une oeuvre d’art ! Je l’ai d’ailleurs déniché à la librairie de la fondation Vuitton lors de l’expo Icônes de l’art moderne. Les illustrations au foisonnement baroque plongent grands et petits dans l’univers merveilleux de notre si belle nature. Les yeux brillent, l’imaginaire se remplit d’images sublimes.

Le thème de cet ouvrage: les habitats.

Ils sont au nombre de 5: la forêt amazonienne, la grande barrière de corail, le désert de Chihuahua, la forêt noire, l’Himalaya.

Chaque habitat est présenté de la même manière:

  • une double page entièrement illustrée où végétation et animaux peuplant cet habitat seront détaillés dans les pages suivantes.

le-jardin-des-merveilles-7

  • une double page mêlant textes et illustrations pour une présentation des caractéristiques de l’habitat en question. Les textes regorgent d’adjectifs délivrant des faits de manière vivante en captivant le lecteur et en faisant appel à ses émotions.

le-jardin-des-merveilles-8

  • les deux doubles pages suivantes explorent plus en détails les espèces animales typiques de l’habitat et là encore, c’est une petite histoire qui est racontée sur chacun des animaux choisis. Les faits relatés s’impriment donc sans effort et avec plaisir dans l’esprit du lecteur.

Et pour finir de vous laisser charmer autant que nous le sommes par cet ouvrage, voici quelques images supplémentaires…

le-jardin-des-merveilles-3

Extrait de l’introduction:

Alors tournez la page et progressez lentement à travers LA FORÊT AMAZONIENNE chaude et humide, puis plongez pour découvrir LA GRANDE BARRIÈRE DE CORAIL qui grouille de bancs de poissons. De là, accédez à l’un des déserts les plus grands de la planète, LE DÉSERT DE CHIHUAHUA où l’horizon s’étire à l’infini. Promenez-vous ensuite dans les sous-bois de la FORÊT NOIRE où vous ressentirez profondément la nature tout autour. Et enfin, grimpez sur le toit du monde, L’HIMALAYA, d’où l’on peut voir, dans toute leur majesté, l’ensemble de ces endroits extraordinaires.

 

 

animaux-sauvages-dieter-braun-1Animaux sauvages, voyage en terres du sud  et Animaux sauvages, voyage en terres du nord de Dieter Braun, éditions Milan.

Attention alerte aux beaux livres !!! La couverture cartonnée très épaisse, le papier d’une qualité exceptionnelle et les illustrations graphiques et géométriques de Dieter Braun font de ces livres des piliers incontournables d’une bibliothèque, en particulier si vous avez des passionnés de nature et d’animaux.

Depuis qu’ils sont entrés dans notre maison, mon aîné ne les lâche plus. Ce fut un véritable coup de foudre !

Tout comme dans l’ouvrage précédent, les textes sont écrits d’une telle façon qu’une intimité se tisse entre le narrateur et le lecteur et on en oublie qu’on a des livres documentaires entre les mains. Les illustrations mettent en scène les animaux dans diverses situations si bien que l’imagination se met en route et avec le paragraphe pour support, le lecteur s’embarque dans l’univers de l’orque, de l’ours kodiac ou encore du Pygargue à tête blanche. Le nom commun de l’animal est toujours accompagné du nom latin ce que mon aîné a beaucoup aimé. C’est comme une mélodie mystérieuse et nouvelle, ces mots étranges juxtaposés à ceux dont il a plus l’habitude. On a beaucoup aimé la répartition des animaux en 2 livres distincts: l’un traitant des animaux de l’hémisphère nord, l’autre des animaux de l’hémisphère sud.

animaux-sauvages-dieter-braun-10

animaux-sauvages-dieter-braun-11

Pour feuilleter plus de pages, suivez le lien vers les éditions Milan, ici, pour Animaux sauvages, voyage en terres du sud, ainsi qu’une petite vidéo, et ici, pour les animaux sauvages en terre du nord.

les-merveilles-de-la-natureLes merveilles de la nature d’Amanda Wood et Mike Jolley, illustrations d’Owen Davey, éditions Gallimard.

Oubliez tous les manuels de biologie, SVT et autres documentaires factuels ! Ce livre est une mine d’informations précises et limpides baignant dans des illustrations d’une grande qualité. La présentation vintage par planches plairont aux amoureux des ouvrages de naturalistes d’antan. Chez les lutins de Croqlife, il est désormais la référence en matière de sciences nat qui est un sujet que l’on aborde en mode unschooling.

On peut le parcourir à sa guise. 3 onglets de différentes couleurs peuvent permettre à l’enfant de suivre un intérêt particulier: l’onglet jaune indique des pages traitant de l’habitat; l’onglet orange indique des pages proposant un zoom sur une espèce en particulier (ou un groupe d’animaux ou de végétaux); l’onglet bleu indique des pages traitant des comportements et adaptations mises en oeuvre par les différents organismes pour survivre.

Pour vous faire une idée de la limpidité des propos et de la qualité de la pédagogie jamais simpliste et toujours accessible de ce livre, voici un extrait sur la classification des animaux (qui est loin d’être simple à intégrer!):

les-merveilles-de-la-nature-gallimard-jeunesse-10

Quelques images supplémentaires dans le diaporama ci-dessous et sur le site des éditions Gallimard Jeunesse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

« First concept » chez QED publishing: 4 beaux livres en anglais pour les petits.

Belle découverte, cette semaine, à la bibliothèque: Animal colours et Animal ABC aux éditions QED. Une ambiance vintage, cabinet de curiosités et Charlotte Mason pour ces imagiers en anglais à destination des petits.

Du beau à chaque page, à commencer par la couverture et son cadre qui rappellent les livres d’antan dorés à l’or fin. Les lettres majuscules sont tout droit sorties de la calligraphie médiévale et de l’art de l’enluminure, avec leurs ornements végétaux délicats.

qed-first-concept-3

Un bain de nature

Des animaux et des décors végétaux peuplent chaque page de ces imagiers pour aborder l’alphabet et les couleurs en anglais. De nombreux animaux sont connus des enfants mais d’autres au nom plus étrange et fascinant entreront dans leur univers comme « aardvark », « echnida », »hummingbird » ou encore « kookaburra ».

qed-first-concept-5 (suite…)

The Usborne Very Big Maze Book / Le très grand livre des labyrinthes

9781409570356 Voici un très gros livre de labyrinthes regroupant les 2 ouvrages publiés par Usborne en 2013:

The Big Maze Book  &  The Second Big Maze Book, pour la version anglaise

Le grand livre des labyrinthes  &  le grand livre des labyrinthes volume 2, pour la version française.

Il fera le bonheur de tous les amoureux en culottes courtes de ces jeux où il faut trouver le chemin qui mènera l’écureuil à sa noisette, l’ouse polaire à son ourson ou encore la famille hérisson à son terrier.

(suite…)

Nos revues jeunesse de l’été

Revue Quelle histoire ! 2 - juillet-août 2016 (2)

Un saut de puce en France et un passage par le kiosque à journeaux plus tard, je repartais avec ces 5 revues que j’aime beaucoup. Mes enfants qui n’aiment pas ce format semblent intéressés. Le verdict à la fin de l’été.

En attendant, voici une petite présentation !

(suite…)

La nuit, Elie Wiesel

IMG_1750-800

Elie Wiesel s’en est allé le 2 juillet 2016. Son livre, La Nuit, m’a profondément marquée et reste un des livres que j’ai le plus relu. Je l’ai repris et relu, une fois encore, il y a deux jours. Hier soir, j’ai refermé le livre sur la dernière page. Comme à chaque fois, les tripes serrées et le regard plus acéré que jamais, l’écho de son histoire résonne en moi, fortement. Plus fort, encore, cette fois. Beaucoup plus fort…

Qui est Elie Wiesel ?

Né en 1928 à Sighet en Transylvanie (Roumanie), Elie Wiesel était adolescent lorsqu’en 1944 il fut déporté avec sa famille à Auschwitz puis à Buchenwald. Le 11 avril 1945, au matin, le mouvement de résistance interne du camp chasse les SS et vers 18h, le premier char américain entre à Buchenwald. Elie Wiesel est libéré. Il a survécu à cet enfer. Durant la décennie suivante, Elie Wiesel suit des études de philosophie à la Sorbonne avant de se lancer dans le journalisme. Grâce à sa parfaite maîtrise des langues (il parle le hongrois, le yiddish, l’hébreu, le français et l’anglais), il collabore à de nombreux journaux, notamment israéliens. C’est son ouvrage « La Nuit« , qu’il publie à l’âge de 30 ans, qui le fait connaître du grand public et accéder à une notoriété internationale.  La Nuit est le récit de ses souvenirs: la séparation d’avec sa mère et sa petite soeur qu’il ne reverra plus jamais, le camp où avec son père il partage la faim, le froid, les coups, les tortures…et la honte de perdre sa dignité d’homme quand il ne répondra pas à son père mourant.

Elie Wiesel se consacre ensuite à la médiatisation des horreurs de la Shoah en recueillant les témoignages de survivants. Il obtient la nationalité américaine en 1963 et occupe des postes de prestige dans différentes universités du pays. Décoré de la Légion d’honneur en 1984, l’écrivain reçoit le prix Nobel de la paix deux ans plus tard.

(suite…)

Livre-cahier sur l’été de Rebecca Jones pour personnaliser cartes et enveloppes

For my English readers, the English version is there.

SUMMERTIME - Rebecca Jones

Alors là, coup de coeur ABSOLU de mes garçons et moi-même pour ce livre-cahier qui regroupe 24 cartes à colorier, autant d’enveloppes à colorier et à plier, et les 24 stickers pour fermer les enveloppes.

Le tout sur le thème de l’été: papillons, fleurs d’été, poissons, coquillages et autres créatures marines.

Comment ça marche ?

Au dos de la couverture, des schémas très simples expliquent le pliage des enveloppes.

SUMMERTIME - Rebecca Jones (3)-800

La première partie du cahier est consacrée aux cartes, à raison de 2 par page. Elles sont très faciles à détacher. Les rainures de pliage sont bien marquées pour une totale autonomie de l’enfant. L’illustration principale se trouve sur le devant de la carte.

L’intérieur est aussi illustré mais plus légèrement, juste pour mettre en valeur votre texte.

Le dos de la carte comporte une petite illustration à l’intérieur de laquelle, l’auteur de la carte pourra écrire son prénom.

SUMMERTIME - Rebecca Jones (13)-800

La seconde partie est consacrée aux enveloppes illustrées à l’extérieur ET à l’intérieur. Vous pouvez donc vous amuser à colorier les 10000 petits poissons composant l’intérieur de votre enveloppe si le coeur vous en dit ! Une fois que vous aurez passé 24 heures à colorier vos 10000 poissons, le pliage sera expédié en moins d’une minute et vous n’aurez plus qu’à y glisser votre jolie carte et à fermer le tout grâce au sticker qui se trouve sur la dernière page du cahier.

On aime:

1/ le fait de passer un super moment créatif et zen tous ensemble.

2/ son petit prix qui nous permet de faire plaisir à tout plein de personnes qu’on aime très fort.

3/ la beauté de chaque carte et enveloppe.

4/ le pliage des enveloppes qui permet de travailler la géométrie et l’esprit méthodique sans s’en rendre compte.

5/ l’éditeur de ce livre: l’association du National Trust (dont je vous parlerai dans les prochains jours)

6/ l’univers de Rebecca Jones dont on est devenus complètement fans !

Notre utilisation de ce cahier, cet été:

  • cartes postales

  • cartes d’anniversaire

  • cartes de remerciements qui seront jointes aux cadeaux que mes enfants vont offrir à leurs professeurs et « assistant teachers », fin juillet.

Voici, en images, le début de nos coloriages. Je mettrai les réalisations finales dans un album sur ma page Facebook.

Pour acquérir ce livre et les 2 autres créés par Rebecca Jones pour le National Trust, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur les images, puis sur le lien qui apparaît en-dessous ou à les acheter dans votre librairie préférée !

BON COLORIAGE & PASSEZ UN CHOUETTE MOMENT EN FAMILLE !

Rebecca-Jones-Lovely

 

 

 

 

Save

Save

Save

Save