Les plus beaux contes d’Andersen aux éditions Auzou

12.12.2015 - Contes d'Andersen - Auzou (2)-800

Voici LE livre de contes que je cherchais depuis longtemps pour mes enfants ! Après avoir feuilleté nombre d’ouvrages, j’ai fait le choix d’acheter celui-ci, il y a presqu’un an. Après l’avoir lu et relu avec mes enfants, je peux vous assurer que mon coup de coeur fut aussi partagé par mes 2 garçons de 6 et bientôt 8 ans. Ce recueil compte 25 contes choisis d’Andersen aux illustrations parfaites mélant la beauté du dessin, le charme des couleurs surannées et la richesse de chaque image. C’est un livre qui fait rêver les enfants, qui les transporte dans l’univers imaginaire et merveilleux du conte et qui laisse cette empreinte délicieuse dont on se rappelle, adulte.

En quoi ce livre répond-il à mes critères de choix ?

1. Un auteur, un recueil.

L’avantage majeur de cette proposition: l’immersion totale dans un univers ce qui permet, peu à peu, à l’enfant de « sentir » le style du conteur et d’appréhender plus facilement un exercice du type « écris un conte à la manière de… »

2. Des illustrations nombreuses, magiques, soignées et d’une grande beauté

Je me souviens, enfant, avoir longtemps recherché les illustrations pour accompagner ma lecture. Même plus grande, quelle joie de tomber sur une illustration en couleur dans un Alice, détective ! Mes deux garçons, et en particulier le plus jeune, sont friands d’images. Elles les aident non seulement à se plonger dans l’atmosphère de l’histoire lue mais très souvent aussi, elles leur donnent envie de dessiner et de prolonger ainsi ma lecture offerte.

Mission accomplie avec ce recueil ! La couverture réalisée par Elfried Werner le classe immédiatement dans la catégorie des beaux livres, et les illustrations de Jean-Noël Rochut sont belles, élégantes et retranscrivent, en images, les mots d’Andersen. Les couleurs ne sont pas criardes. Elles participent du côté « ancien » que je trouve indispensable aux contes classiques.

Le plus: des pages entièrement recouvertes par l’illustration. Seule la dernière page de chaque conte est sur fond blanc, marquant ainsi la fin du conte et la transition vers le suivant.

Vraiment la beauté visuelle de cet ouvrage et sa cohérence sont ses points forts !

3. Un texte fidèle à l’esprit et à la langue de l’auteur (s’il est adapté)

Dans le cas d’Andersen, il y a un double défi: la traduction ET la réécriture.

Le style d’Andersen utilisant le langage courant et les expressions populaires, la tâche de la réécriture était moins ardue que celle des contes de Perrault. Néanmoins, cela reste délicat de réussir à captiver les enfants sans tomber dans l’écueil de la simplification à outrance. Là encore, c’est réussi. Le vocabulaire est riche; les passés simples ainsi que certains mots vieillis sont présents; les enfants ne décrochent pas un instant de l’histoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notre prochain recueil de contes sera le recueil de Charles Perrault aux éditions Auzou. L’occasion de découvrir l’univers d’un autre illustrateur: Thomas Tessier.

 

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s