Le sapin, le Dalaï Lama et La Bruyère

Euh…c’est quoi ce titre ? Je dirais: du grand n’importe quoi, et pourtant…

Il aura fallu la lecture du conte d’Andersen intitulé Le sapin, et deux citations mises en lumière par deux amis dans la même soirée pour qu’un lien les unisse !

Le sapin in Les plus beaux contes d’Andersen (éditions Auzou)

12.12.2015 - Contes d'Andersen - Auzou (11)-800

Voici le début du Sapin d’Andersen, extrait du recueil de contes des éditions Auzou (le plus génialissime qui se trouve sur le marché de la littérature jeunesse, à mon avis !!!).

Là-bas, dans la forêt, se dressait un joli sapin. Autour de lui poussaient de grands pins. Il était si impatient de grandir qu’il ne remarquait ni le soleil ni l’air pur. « Si j’étais grand comme les autres, soupirait le petit sapin, je pourrais, de mon sommet, contempler le vaste monde. »

Le soleil ne lui causait aucun plaisir. Pousser, c’était là, pensait-il, la seule joie au monde. En automne, les bûcherons abattirent les grands arbres. Le jeune sapin, qui avait atteint une bonne taille, tremblait de crainte, car ces arbres magnifiques tombaient dans un grand fracas.

Où allaient-ils ? Au printemps, quand la cigogne arriva, le sapin lui posa la question. La cigogne lui répondit:  » En m’envolant vers l’Égypte, j’ai vu sur des navires tout neufs de superbes grands mâts. Je pense que c’étaient eux.

– Oh, si j’étais assez grand pour voler au-dessus de la mer ! » s’exclama-t-il. Mais les rayons de soleil lui dirent:

« Réjouis-toi de ta jeunesse. »

La suite de ce conte est intense et d’une richesse incroyable. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous invite à le découvrir dans ce recueil dont la version est irréprochable.

Au fil de l’histoire, mes enfants ont découvert un sapin qui est en insatisfaction perpétuelle; un petit arbre qui veut toujours plus, toujours mieux et qui, à force de vivre dans le futur oublie de vivre dans le présent et de profiter de ce qui lui est offert là, tout de suite, maintenant. Ce conte ne pouvait pas mieux tomber dans notre vie. Nous avons ce petit garçon à tendance insatisfaite et qui est dans le vouloir à outrance. Ce petit garçon qui n’est pas pressé de grandir comme le sapin de cette histoire, mais qui veut ceci et cela, et encore ceci. Et lorsqu’il reçoit une de ces choses tant désirées, il en profite à peine car il est déjà dans le désir d’une autre chose. À l’issue de ce conte, c’est lui qui a parlé le plus, qui a semblé le plus touché et qui a souhaité que je le lui relise le lendemain…

Jean De La Bruyère

Il n’y a pour l’homme que trois événements : naître,vivre et mourir . Il ne se sent pas naître , il souffre à mourir , et il oublie de vivre .

jean-de-la-bruyere-2013-08-28-16-04-34

Vous voulez une corde ? 😉

En bon exemple de classique du XVIIème, La Bruyère exprime tout le tragique de l’existence humaine. Outre la beauté du trait littéraire, cette maxime sévère et implacable a eu pour effet de me rappeler que chaque instant compte, qu’il n’y a pas de grands et de petits moments. Se réveiller auprès de l’être aimé chaque matin est tout aussi important qu’une grande fête d’anniversaire. Le câlin de son enfant à tout moment de la journée, le sourire d’inconnu(e)s croisés dans la rue, un thé avec des amis, un voyage au bout de la terre, tout a la même importance, tout mérite d’être vécu avec la même présence. Faisons de notre vie une contre-vérité à la 3ème et dernière partie de cette citation !

Le Dalaï Lama

Reprenant, a priori, une citation de James J. Lachard, voici ce que répond le Dalaï Lama à la question: qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité ?

Dalaï Lama

L’ homme sacrifie sa santé à l’argent.

Puis, il sacrifie son argent pour retrouver sa santé.

Et ensuite, il est tellement angoissé par l’avenir qu’il ne profite pas du présent;

Il vit comme s’il n’allait jamais mourir, puis meurt sans jamais avoir vraiment vécu.

Profitons de chaque instant ! Apprécions chaque être, chaque parcelle de notre quotidien, chaque opportunité de sourire à la vie avant de ne plus pouvoir le faire !

BE HAPPY AND SMILE ! 🙂

 

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s