Traduction de l’article « 20 ways to get closer to your child today »

Être plus proche de son enfant aujourd’hui: 20 façons d’y parvenir.

Je regarde leurs douces frimousses toute ébouriffées dans leur sommeil et, soudain, une vague de tristesse s’empare de moi. Me suis-je remplie de leurs sourires et de leurs rires? Les ai-je câlinés ou ai-je plutôt passé mon temps à vérifier que j’avais bien accompli toutes les tâches figurant sur mon pense-bête? Ils grandissent si vite ! Un matin, je risque de me réveiller et l’une de mes filles sera sur le point de se marier. Alors je m’interroge: Ai-je suffisamment joué avec eux? Ai-je vraiment saisi l’opportunité de faire partie de leur vie? – Janet Fackrell.

Cela fait partie de notre rôle de parents de guider nos enfants et de les accompagner sans cesse tout au long de leur journée: bien trop souvent, cela signifie poser des limites, refuser des demandes, corriger le comportement. Parfois, nous sommes assez habiles pour que notre enfant ne perçoive pas négativement notre attitude éducative envers lui. Plus souvent, nos enfants nous laissent le bénéfice du doute parce que toutes les autres marques d’amour et d’attention que nous manifestons à leur égard créent un équilibre positif sur notre compte relationnel. C’est pourquoi il est tellement important de créer des interactions positives vis à vis de votre enfant.

Les recherches montrent que nous avons besoin d’au moins cinq interactions positives pour cinq négatives afin de maintenir une relation saine et heureuse, grâce à laquelle les conflits mineurs et les contrariétés pourront être tempérés. Si l’on est un peu court en interactions positives, l’équilibre relationnel bascule dans le rouge. Et comme sur notre compte en banque, on est alors à découvert. A partir de ce moment-là, les enfants résistent à notre attitude directive et s’opposent, qu’ils aient 2 ans ou 12 ans.

La vie est suffisamment chargée comme cela et la dernière chose dont vous ayez besoin, c’est de rajouter une tâche supplémentaire à votre lot quotidien. Au lieu de cela, pourquoi ne pas créer quelques habitudes quotidiennes qui viendront renflouer votre compte relationnel avec votre enfant? Après 30 jours, chaque action deviendra une habitude; vous n’aurez donc plus à y penser. Voici 20 idées que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui:

1. Faites des câlins à chacun de vos enfants pendant 5 minutes, le matin, lorsqu’ils se réveillent.

2. Octroyez-vous une minute de plus au petit-déjeuner pour vous asseoir avec vos enfants et leur demander ce qu’ils attendent de cette journée.

3. Au lieu de crier après votre enfant pour qu’il suive le rituel matinal, donnez-lui les moyens d’y parvenir à l’aide de photos de lui accomplissant chaque tâche, collées sur un tableau. Responsabilisez-le en pointant simplement du doigt le tableau et en lui demandant ce qu’il a besoin de faire après. Le tout, en adoptant un visage souriant.

4. Écrivez un petit mot doux à glisser dans sa lunch-box ou sa trousse.

5. Marchez en sautillant ensemble jusqu’à l’arrêt de bus ou chantez des chansons joyeuses dans la voiture.

6. Au moment de lui dire au revoir, faites-lui un câlin en lui disant qu’il vous tarde de le revoir cet après-midi et qu’il vous raconte sa journée. Souvenez-vous de lui dire « Fais-toi plaisir! » au lieu de « Sois sage! ».

7. Dans la journée, prenez 5 minutes par-ci par-là pour fermer vos yeux et vous recentrer. Essayez de vous être organisé(e) avant de quitter votre bureau de manière à pouvoir laisser votre travail derrière vous, et couper votre portable. Le soir, vous pourrez donner le meilleur de vous à votre famille et non ce qu’il reste de vous.

8. Coupez votre portable et la musique quand votre enfant entre dans la voiture après l’école et écoutez ses meilleurs comme ses moins bons moments de la journée.

9. Quand vos enfants se disputent, gardez votre sens de l’humour, écoutez chaque enfant sans prendre parti et aidez-les à trouver un compromis.

10. S’il fait une crise parce que vous avez mal coupé son sandwich, n’en faites pas un autre mais rappelez-vous que les colères sont un signal d’alarme et non une attitude de défi. Restez proche de lui et faites preuve de compassion afin qu’il se sente suffisamment en sécurité pour pleurer et vider le trop plein de son sac à dos émotionnel. Vous passerez tous une bien meilleure soirée.

11. Compatissez et encouragez votre enfant lorsque vous l’aidez à travailler son contrôle d’orthographe.

12. Riez à ses blagues.

13. Consacrez 15 minutes à chaque enfant en le laissant être maître de ce temps et en l’inondant de votre amour. Cette habitude, à elle seule, peut transformer votre relation avec votre enfant. Quand il veut se servir des coussins du canapé pour construire un fort, dites oui. Laissez-le mener le jeu et vous dire ce que vous devez faire.

14. Au dîner, posez une question intéressante et donnez du temps à chaque enfant pour répondre pendant que les autres écoutent. (Voici plus de 150 idées de questions à poser)

15. Faites une bataille de polochons avant le bain.

16. Faites preuve d’empathie et gardez votre sens de l’humour quand il ne veut pas s’arrêter de jouer pour aller au lit, malgré vos réitérations.

17. Écoutez avec compassion son récit à rallonges au sujet des histoires entre filles de sa classe sans vous montrer survoltée ou prête à tout arranger.

18. Prenez conscience que vous êtes frustrée par le fait qu’il ne veuille pas aller au lit et calmez-vous. Puis, rétablissez le contact avec lui et utilisez cette connexion chaleureuse pour l’amener à se coucher et le border.

19. Prenez du plaisir à lire l’histoire du soir. Délectez-vous du parfum des cheveux de votre enfant et de la chaleur de son corps. Dites-lui bonne nuit de telle manière qu’il se sente bien et en sécurité.

20. Allongez-vous quelques minutes, dans le noir, avec chacun de vos enfants et tout en lui faisant un câlin, dites-lui d’un air complice que vous vous sentez si chanceux d’être son père/ sa mère.

Chronophage? C’est certain. Vous ne pouvez pas tout faire, avec chaque enfant, tous les jours. Mais la plupart de ces pratiques ne rajoutent pas énormément de temps à votre journée et permettent de l’adoucir. Et quand vous créez des habitudes comme celles-ci, les enfants coopèrent mieux, se disputent moins, et VEULENT suivre vos conseils. Ainsi lorsque vous arriverez aux années de l’adolescence, votre enfant sera ouvert à votre influence, et pourrait même vous demander votre avis. Et c’est bien plus précieux que de l’argent sur un compte en banque.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s